Santé & collectivités

Industries de Santé

Les industries de santé sont plus que jamais confrontées à des règles strictes de fonctionnement en matière d’achats hospitaliers. L’actualité de ces dernières années, nous rappelle qu’en termes de marchés publics, des gains sont encore possibles quand à l’utilisation de l’argent public.

La complexité et la mouvance de la réglementation des marchés publics en font une matière difficile à saisir et à suivre. De nombreuses questions se posent, soit de principe et de faisabilité, soit pratiques à l’occasion de la réponse à un appel d’offres donné.

Les marchés publics sont au carrefour de trois grands domaines : le droit commun des contrats, parce que ce sont avant tout des contrats, le droit administratif parce que ce sont des contrats administratifs, le droit budgétaire et les finances publiques parce que c’est une des grandes catégories de dépenses publiques.

Le code de la commande publique est un code de mise en concurrence. Ensemble non exhaustif de textes d’origine réglementaire le plus souvent, législative parfois, il adapte ou ajoute au droit commun des contrats, de même qu’il transpose les directives communautaires. Il est régi par trois grands principes : la liberté d’accès à la commande publique, l’égalité de traitement des candidats à la commande publique, et la transparence des procédures.

Il est donc important pour les industries de santé, de mieux connaitre l’environnement politique et réglementaire des marchés publics, de se donner les moyens d’éviter des erreurs pouvant conduire à la perte de marchés qu’il s’agisse de médicaments, de dispositifs médicaux, d’équipements et de services.

 


 

Les réorganisations récentes en groupement hospitaliers de territoire (GHT) nous démontrent que les acheteurs hospitaliers se professionnalisent, l’objectif étant de massifier les achats afin d’obtenir de meilleures conditions financières, de services, d’accompagnement de la part des industries. Au-delà des économies budgétaires recherchées, il est également question de développer des relations plus saines, plus constructives au bénéfice de toutes les parties et surtout des patients.

Notre cabinet est spécialisé dans l’analyse et la compréhension de cet environnement, l’appréhension des contraintes de l’acheteur public et l’optimisation des réponses aux consultations publiques, dans le cadre de la réglementation en vigueur.


 

Après 25 années en tant qu’acteur direct auprès des acheteurs hospitaliers, Franck Chevallier a acquis une lecture concrète, opérationnelle de ce que représentent les contraintes de l’acheteur, ainsi que leurs attentes de la part des industries de santé.

 

Consultant formateur dans les domaines des marchés publics et de la vente, Franck CHEVALLIER a une longue expérience sur la problématique de la gestion des processus ainsi que de l’optimisation des  chances dans la réponse aux consultations publiques. Il saura partager avec vos équipes, des clés de lecture pour optimiser vos réponses aux consultations publiques

La méthodologie du cabinet, repose sur l’appropriation de chaque étape du process d’achat de l’acheteur public, ses contraintes, le management des consultations publiques en mode projet « Amont-Aval », la mise en situation par l’exemple, par l’analyse de cas concret et favoriser ainsi la créativité des réponses.

L’objectif du cabinet Chevallier Conseil est de FORMER & ACCOMPAGNER les industries de santé et leurs équipes, à mieux lire, comprendre, et développer de la différence dans leurs réponses aux consultations publiques.