A B C D E F G H I J L M N O P R S T V X
Il existe 9 noms dans ce répertoire qui commencent par la lettre O.
Offre
Proposition technique et financière de l'entreprise candidate qui répond au besoin de l'acheteur public.
Offre Anormalement Basse OAB
Correspond à une offre dont le prix ne reflète pas à une réalité économique. Cette offre est difficile à détecter et généralement liée à l’appréciation de l’acheteur public. Si l’acheteur public a des doutes sur une offre, il peut demander des précisions écrites à l’entreprise. Après avoir analysé les justificatifs de l’entreprise, l’acheteur public peut déclarer l’offre anormalement basse et la rejeter. Un candidat dont l’offre aurait été rejetée a la possibilité de faire un recours en justice : il peut saisir le tribunal administratif compétent dès la publication de l’avis de marché.
Offre inacceptable
Se dit d’une offre dont les conditions d’exécution prévues méconnaissent la législation en vigueur ou dont le montant est tel que les crédits budgétaires alloués par la personne publique ne permettent pas de la financer.
Offre inappropriée
Se dit d’une offre qui apporte une réponse sans rapport avec le besoin exprimé.
Offre irrégulière
Se dit d’une offre qui, bien que répondant au besoin de la personne publique, est incomplète ou ne respecte pas les exigences formulées dans l'avis d'appel public à la concurrence ou le dossier de consultation des entreprises (DCE).
Opérateur économique
Terme qui couvre à la fois les notions d’entrepreneur, fournisseur et prestataire de services. Il est utilisé uniquement dans un souci de simplification. Termes également utilisés en matière de marché public : entreprise ou entreprise candidate.
Opération de travaux
Décision du maître d’ouvrage de mettre en œuvre, dans une période de temps et un périmètre limité, un ensemble de travaux caractérisé par son unité fonctionnelle, technique ou économique.
Option
L’option vise des prestations susceptibles de s’ajouter aux prestations commandées de manière ferme dans le marché. Terme anciennement utilisé pour les prestations complémentaires demandées par la personne publique (aujourd’hui nommées « prestations supplémentaires éventuelles » ou PSE).
Ordonnateur
Autorité administrative qui a qualité pour prescrire l’exécution de recettes, engager, liquider et ordonnancer les dépenses dont le paiement sera assuré sur des fonds publics par un comptable public.